Cœur artificiel : Le 3ème patient meurt après une panne de batterie

0 / 1080

La triste nouvelle est tombée tôt ce matin, le dernier patient possédant un cœur artificiel est mort suite à une brusque panne de batterie. La rédaction du journal revient sur ce nouveau coup dur pour la communauté scientifique.

 

Son panneau solaire n’aurait pas supporté son voyage en Bretagne

Pour en savoir plus sur les causes de cet infarctus artificiel, nous sommes allés parler au Professeur Alain Carpentier, le créateur de cette prothèse, qui n’avait visiblement pas l’air inquiet pour l’avenir : « C’est une nouvelle désillusion c’est vrai mais nous n’en sommes qu’au début et je suis sûr qu’on touche au but. Le patient décédé n’a seulement pas respecté les consignes qu’on lui avait données et c’est ce qui a causé sa mort malheureusement. Il a profité de ses vacances pour aller voir sa famille en Bretagne sauf que les panneaux solaires intégrés à ses vêtements et reliés à son cœur artificiel ne sont pas encore assez efficaces pour capter le peu de luminosité qui réside dans cette région. Sa batterie a donc lâché par manque d’énergie et nous n’avons pas pu le réanimer… On aurait dû toutefois le prévoir, on apprendra de cette erreur pour faire progresser la recherche dans ce domaine ! »

 

Un retour aux piles Duracell prévu pour le 4ème patient

Comme le Professeur Carpentier nous l’a expliqué, les panneaux solaires ne sont pas encore assez efficaces pour faire face à toutes les situations de la vie courante comme la pluie bretonne… Par conséquent, les responsables de ce projet envisagent de revenir aux bonnes vieilles piles alcalines Duracell pour fournir l’énergie au cœur artificiel. Une solution pas très économique toutefois et qui risque de faire grincer les dents la sécurité sociale puisqu’il faudra changer ses 10 piles Ultra Power D tous les jours et donc dépenser pas loin de 118 500 euros par an. Heureusement, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cette solution permettra à Duracell de se refaire une santé, la société faisant face difficilement à la concurrence de plus en plus féroce des batteries au lithium…

 

On espère maintenant de tout notre cœur que le prochain essai sera celui de la victoire…

 

 

Source de l’image : http://www.liberation.fr/sciences/2013/12/20/un-coeur-artificiel-d-un-type-revolutionnaire-implante-en-france_968143


Ayant un amour passionné pour les gens et le monde en général, je me voyais obligé de devenir journaliste afin de vous protéger des conspirationnistes en tout genre. Sachez que mon esprit est indépendant mais que mon cœur est à vous...

À découvrir surtout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *