Thomas Pesquet – « Je ne reviendrai pas sur Terre tant que Secret Story existera »

0 / 1365

Alors qu’il va s’envoler à bord d’un vaisseau Soyouz dans la nuit de jeudi à vendredi, Thomas Pesquet, le célèbre astronaute français, a accepté d’accorder sa dernière interview à notre journal pour qu’il nous parle de ce moment magique dont rêve tous les enfants.

 

Bonjour monsieur Pesquet, comment vous sentez-vous à la veille de votre départ ?

Bonjour ! Je vais plutôt bien, c’est un mélange entre le stress et l’excitation mais ça va…

 

A quel moment vous avez voulu devenir astronaute au juste ?

Bah étonnement, plutôt tardivement, ce n’était pas un rêve de p’tit garçon comme c’est souvent le cas, ça m’a pris il y a 15 ans, j’ai vu la première de Loft Story et j’ai compris que l’avenir sur Terre était sombre et qu’il fallait donc que je m’en aille le plus loin et le plus vite possible.

 

Attendez, vous faites cela seulement pour fuir la Terre ?

Pas seulement, je fais ça aussi pour fuir les journalistes de TF1, qui me harcèlent depuis des mois et des mois, ils me suivent partout, je n’ai plus de vie, c’est devenu infernal…

 

On vous comprend mais votre mission ne dure que 6 mois, vous allez donc devoir revenir, non ?

Oui, normalement c’est le plan de l’ESA (Agence spatiale européenne) mais ce n’est pas le mien…

 

C’est-à-dire ? Quel est votre plan au juste ?

Une fois que nous serons arrivés, je tuerai tous les membres de mon équipage et ceux déjà présents à bord afin de prendre le contrôle total de la station spatiale internationale… Je pense avoir assez de provisions pour tenir des années.

 

Vous ne voulez vraiment pas revenir sur Terre alors ?

Si mais pas dans ces conditions, je ne reviendrai pas sur Terre tant que Secret Story existera, c’est compris ? C’est ma seule demande !

 

Et si les autorités refusent de vous accorder cette demande, que ferez-vous ?

Je tiendrai jusqu’à ce que mes réserves s’épuisent totalement et je ferai sauter la station !

 

Vous voulez vous suicider ?

Non mais si je n’ai pas le choix, je le ferai ! Pas pour moi mais pour l’humanité !

 

Beau combat ! Cette interview est terminée, je vous remercie de votre sincérité et je vous souhaite bonne chance pour votre mission alors, j’espère que votre courage sera récompensé. Au revoir !

Merci à vous, je ferai de mon mieux !

 

 

Cette interview a été réalisée le mercredi 16 novembre, il ne vous reste donc que quelques heures pour déjouer son plan diabolique.

 

 

 

Source de l’image : ouest-france


Ayant un amour passionné pour les gens et le monde en général, je me voyais obligé de devenir journaliste afin de vous protéger des conspirationnistes en tout genre. Sachez que mon esprit est indépendant mais que mon cœur est à vous...

À découvrir surtout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *