Un buraliste brûlé au 3ème degré à cause d’un mégot de cigarette

0 / 2216

Fait rarissime, Claude Rivière, buraliste de 46 ans s’est brûlé au 3ème degré après un malencontreux accident de mégot. Boulevard69 revient sur cette affaire qui pourrait mettre le feu aux poudres.

 

Point sur l’histoire :

Tout se passe samedi dernier, dans un bar tabac de Rambouillet où travaille Claude Rivière, buraliste de père en fils depuis 15 générations. Comme à son habitude, vers 9 heures, Claude prenait un digestif matinal sur la terrasse de son propre café avec ses plus fidèles clients, Patrick et Gérard, avant de commencer le travail. Ils rigolaient ensemble, parlaient du bon temps quand ils étaient sur le banc de l’école et qu’ils faisaient des farces à leurs professeurs tout en buvant et en fumant quelques cigarettes pour se détendre. Mais, alors que tout se passait bien, Claude a soudainement décidé de raconter une blague. « Il n’aurait jamais dû faire ça… C’était trop dangereux, nos fous rires sont incontrôlables, il le savait… J’ai encore du mal à comprendre, d’habitude il ne le fait jamais », a déclaré son ami Patrick à notre journaliste sur place. Comme son ami l’a laissé sous-entendre, sa blague a bel et bien provoqué l’hilarité générale et, dans son élan, il a renversé son verre de whisky sur lui et a lâché son mégot de cigarette sur sa veste… Tous les ingrédients étaient réunis pour qu’il s’enflamme. Heureusement, ses amis ont été très réactifs puisque, pendant que Patrick le couvrait d’un vieux plaid qui se trouvait dans son coffre de voiture, Gérard l’aspergeait de mousse carbonique grâce à l’extincteur mis à disposition dans le bar. « Le Samu a débarqué 20 minutes plus tard, nos politiques doivent faire quelque chose pour la circulation en région parisienne soit plus fluide » a conclu Gérard, encore très ému parce qu’il venait de se passer.

 

Claude serait toujours en soins intensifs au centre hospitalier de Rambouillet mais son état serait jugé stable. D’après nos sources, il aurait même confié à l’un des médecins qu’il souhaitait arrêter de fumer pour se mettre à la cigarette électronique. On lui souhaite de réaliser son rêve et un prompt rétablissement.

 


Ayant un amour passionné pour les gens et le monde en général, je me voyais obligé de devenir journaliste afin de vous protéger des conspirationnistes en tout genre. Sachez que mon esprit est indépendant mais que mon cœur est à vous...

À découvrir surtout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *