Un espion travaille en sous-marin et se noie

0 / 1331

C’est une bien triste nouvelle qui est tombée ce matin via l’ABP (L’Agence Boulevard Presse), Tom Moutier, un espion de la DGSI, se serait noyé après avoir tenté une opération en sous-marin cette semaine. La rédaction du journal revient évidemment sur ce drame avec plus de précisions.

 

Les circonstances du drame

La mission étant top secrète, il est difficile d’avoir des informations précises à vous communiquer mais, de ce que l’on sait, ce tragique accident aurait eu lieu aux alentours de Cuba. L’agent 000 Tom Moutier aurait tenté une infiltration en arrivant par l’océan Atlantique pour espionner à l’abri, des trafiquants de cigares qui faisaient du business sur la plage. Problème, notre espion français, ne possédait pas de tuba en raison du manque de budget de notre pays dans le domaine de la sécurité intérieure et devait donc retenir son souffle. Étant en infériorité numérique, il ne pouvait pas prendre le risque de se faire repérer en revenant à la surface et il a donc décidé de résister en tentant une apnée de la dernière chance, en vain… Malheureusement, toujours d’après nos informations, les trafiquants s’étaient lancés dans une partie de poker et il n’a jamais pu reprendre son souffle…

 

Que faire pour éviter que cela se reproduise ?

Suite à ce tragique décès de l’un de nos meilleurs éléments selon le Président de la République lui-même, le gouvernement aurait décidé d’augmenter sensiblement le budget pour l’espionnage français et surtout celui du secteur sous-marin. En conséquence, les espions 000 posséderont dorénavant un tuba pour les missions sous-marines légères et un scaphandre pour les plus importantes comme celle qu’a effectuée Tom Moutier. En ce qui concerne notre héros, il aura le droit à des obsèques nationales et recevra évidemment la légion d’honneur ainsi que la médaille d’or du championnat du monde d’apnée posthume.

 

Un bel hommage pour cet homme de 47 ans qui aura passé pratiquement 25 ans de sa vie dans les services secrets français et qui aura réussi pas loin de 3 missions sur les 154 dont il avait la charge.

 


Ayant un amour passionné pour les gens et le monde en général, je me voyais obligé de devenir journaliste afin de vous protéger des conspirationnistes en tout genre. Sachez que mon esprit est indépendant mais que mon cœur est à vous...

À découvrir surtout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *