Yassin Salhi licencié pour faute grave

0 / 1712

Après avoir décapité son propre patron avant de tenter de faire exploser l’usine de Saint-Quentin Fallavier en Isère, il semblerait que Yassin Salhi soit licencié par son entreprise pour « faute grave ». La rédaction du journal revient sur cette décision dans cet article.

 

Le règlement intérieur interdit de couper la tête de son patron

Toujours dans l’optique de lutter pour que les droits de l’Homme soient respectés, nous nous sommes procurés le règlement intérieur de son entreprise de livraison afin de savoir si ce licenciement était justifié et donc légal. Outre les règles classiques comme « ne pas arriver en retard plus de 3 fois dans l’année » ou « ne pas voler le colis que vous devez en réalité livrer », nous avons également remarqué dans le chapitre 3, alinéa 4 des « fautes graves qu’il ne faut surtout pas faire » que les employés ne devaient en aucun cas couper la tête du patron même si ce dernier n’était pas particulièrement aimable avec eux… Une règle que Yassin Salhi avait visiblement oubliée à moins que, comme tout le monde, il n’ait pas pris le temps de lire ce règlement énorme d’environ 3 pages…

 

Il ne pourra pas travailler en prison

Malheureusement pour le terroriste présumé, cette faute risque de le suivre toute sa vie car plus personne ne va vouloir l’embaucher, même les éducateurs des prisons dont le métier est de réinsérer les détenus dans la vie active. De plus, Yassin Salhi a bêtement oublié de demander une lettre de recommandation à son patron avant de l’exécuter froidement… Deux erreurs consécutives qui vont le contraindre à rester en cellule jusqu’à la fin de sa vie sans que ce dernier puisse faire une quelconque activité entrainant un contact humain comme marcher dans la cour pour se dégourdir les jambes, regarder des émissions de télévision contenant des personnes ou encore entretenir une discussion avec le gardien qui lui amène son repas par exemple… La double peine en quelque sorte…

 

On lui souhaite tout de même un bonne fin de vie en espérant que la prochaine tête qu’il voudra couper soit celle du terrorisme…

 

 

Source de l’image : http://www.rfi.fr/france/20150627-attentat-isere-saint-priest-voisins-choc-yassin-salhi/


Ayant un amour passionné pour les gens et le monde en général, je me voyais obligé de devenir journaliste afin de vous protéger des conspirationnistes en tout genre. Sachez que mon esprit est indépendant mais que mon cœur est à vous...

À découvrir surtout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *